Atelier à Avignon

Il y a un an environ,  je recevais les participantes de l'atelier de Noël à l'hôtel La Mirande d'Avignon. L'article qui lui a été consacré vient de sortir dans Marie-Claire Idées, et en revoir les photos m'a replongée, avec un peu de mélancolie je dois dire,  dans l'atmosphère à la fois douce et joyeuse de ce moment si particulier.

Lorsque les gens entrent à La Mirande, ils parlent aussitôt plus bas. Il y a là quelque chose d'un peu hors du monde, quelque chose d'apaisé lié à la beauté du lieu, à la gentillesse de tout le personnel, au fait de se sentir privilégié, de simplement, être là.


Je me souviens de l'ambiance chaleureuse - malgré un froid glacial et certaines routes bloquées par la neige - de la présence attentive de Anne s'occupant de chacune, de la bienveillance des participantes et de leur sourire  d'avoir "réussi" leurs créations, sous le regard concentré d'Edouard, le  photographe. Et de ma soeur Sophie m'aidant - comme souvent- pour tout, avec son sens inné de la logistique efficace.


Le matériel nécessaire à l'atelier et aussi des petits cadeaux  pour accueillir les invitées...



Des petites boites remplies de paillettes, d'étoiles pour refaire des créations chez soi

-

Et l'exquise confiture de La Mirande


Et l'atelier qui commence avec Anne, qui explique, reprend un geste, rattrape  un"ratage", a des solutions à tout...



Les mains s'agitent, découpent, assemblent, avec un sérieux touchant...




Et chacune regarde sa réalisation (magique moment du dépliage...) avec des yeux d'enfants




Et arrive l'heure du goûter, les maris, enfants, qui attendaient sagement les participantes nous rejoignent...

Pour des tartes sublimes de la Maison Jouvaud


Et des gâteaux homemade aux dattes


Et la nuit tombe, nous nous disons au revoir, à bientôt. Je garde de ce moment le souvenir de personnes que je ne connaissais pas, qui ne se connaissaient pas pour la plupart, mais avec qui le lien a été immédiat, confiant et bienveillant. Un de ces moments qui s'inscrivent en nous et y laissent longtemps des traces de douceur et de bonheur. Un des participantes m'a dit "je me rends compte que j'ai souri d'un bout à l'autre de l'atelier". Je ne pouvais pas imaginer  un plus beau compliment.

Un exercice de psychologie positive consiste à se remémorer chaque soir trois évènements positifs de la journée, et cet atelier a largement valu pour les trois!!!

Merci encore à toutes les participantes de m'avoir offert ce moment-là. J'espère qu'il vous aura fait autant de bien qu'à moi.

Je vous embrasse.

Posté le 3 novembre 2018 sur "Ateliers

Je vous remercie infiniment pour vos messages d'encouragements à propos de mes nouvelles orientations de vie, pour votre bienveillance et votre ouverture. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de répondre à chacune individuellement. Ces nouveaux choix m'occupent beaucoup. J'ai besoin d'apprendre, d'apprendre...!!!

 Mais je reste très reconnaissante à votre amitié, à votre fidélité.




8 commentaires:

  1. Chère Marie Paule,
    Ce fut un tendre moment, suspendu dans le temps que je me remémore avec bonheur et émerveillement.
    Nos trois fées, Anne, Sophie et vous, d'une patience infinie, Édouard le photographe aussi discret que gentil, la chaleur du lieu, les douceurs dans nos assiettes, la neige au dehors...
    Les branches d'olivier données par Sophie, et leurs feuilles d'un vert si doux, forment encore un an après un beau bouquet sec dans notre salon !
    L'article de MCI traduit bien ce rare moment qui était précieux comme petit bijou !
    Encore Merci à tous ! Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pensé à vous en découvrant l'article de McI. Merci pour ce complément d'images et de confidences sur les coulisses de cet atelier. J'espère que tout va bien pour vous et que vous avez de beaux projets.

    RépondreSupprimer
  3. Chère Marie Paule , j'ai eu le bonheur de revoir ce si bel atelier quand j'ai reçu mon MCI et j'avais prévu de vous écrire (ce que je ferai mais le temps est toujours contre moi).
    J'ai décidé de faire cette sublime boule ! j'espère trouver facilement le premier point de torsion !!
    Oui , toujours trop loin de moi ces ateliers : j'aurais tant aimé notamment ce dernier : j'aime beaucoup ce que peut nous faire découvrir le papier .Je comprends que ces moments magiques par le lieu , l'ambiance , restent à jamais gravés dans la mémoire.
    Merci , je commence ma journée avec ce merveilleux billet .

    RépondreSupprimer
  4. Ma belle, mon amie que j'adore...je suis si contente de voir ce billet, plein de photos qui me donnent envie de prendre un vol en FRANCE tout de suite! Comme d'habitude, tes paroles expliquent plus qu'un événement, mais des sentiments qu'on lit avec l'âme, avec le coeur. Je vais essayer de mettre en pratique cet exercise de psychologie de se remémorer de trois choses positives de la journée....quelle bonne idée afin de rester contente. Oh Marie-Paule, MERCI!

    RépondreSupprimer
  5. Cet article respire le bonheur; repenser au bonheur que l'on a donné et reçu c'est encore du bonheur...

    RépondreSupprimer
  6. Chère Marie-Paule,
    Au vu de ce très beau reportage, je comprends votre douce mélancolie.
    Je la partage, même si je n'ai pas participé à l'atelier de La Mirande.
    Tout était réuni pour donner une impression de "multiple splendeur":
    Le thème de Noël, le décor blanc et or, la magnificence du lieu, le génie des organisatrices, les douceurs dans les assiettes, l'ambiance douce et chaleureuse, le travail paisible des mains...
    Un atelier rare dans un lieu rare. Merci de nous en faire profiter "in abstentia".

    RépondreSupprimer
  7. Oh oui, je me rappelle, c'était bien. Un moment suspendu dans un lieu qui existe pour de vrai, son vrai feu de bois, ses décors raffinés mais accueillants. On peut y retourner en souvenir ou pour de vrai.
    Sophie

    RépondreSupprimer
  8. Je viens de tenir entre mes mains Marie-Claire idées et j'y ai découvert les images relatives à ce magnifique atelier. Je venais te dire bravo et merci pour cette délicatesse et je découvre ici encore d'autres images... Tout est beau, longue vie à la beauté, à bientôt Marie-Paule. brigitte

    RépondreSupprimer