Juste continuer

 J'espère que vous et vos proches allez tous bien.

Je n'ai rien posté au moment des évènements, comme je n'avais rien exprimé à propos de Charlie. Par désarroi, par pudeur aussi parce que je pense que ce n'est pas le propos de ce blog, et puis que dire qui n'ait été dit? Face à un tel choc, chacun réagit comme il peut, en s'exprimant ou dans le silence.

Se pose alors la question évidente pour des gens comme moi : comment parler de déco, de mes trouvailles chez Ikéa ou de sets de table face à des évènements qui soulèvent tant d'interrogations si profondes, si existentielles?

Les réponses que j'ai trouvées me semblent tout aussi évidentes : d'une part -et c'est la plus égoïste, et sans doute la plus bête - parce que je ne sais faire que ça,  ensuite parce que les petites choses, comme les grandes, peuvent contribuer à nous faire du bien, enfin, pour reprendre une formule tant entendue ces jours-ci, parce que "la vie doit continuer".

Avec peut-être "juste" un sentiment accru de dignité, de solidarité et de bienveillance. Et aussi, sans forcément s'aimer tous les uns les autres ce qui m'a toujours semblé très utopique, la volonté d'au moins se respecter et, dans la mesure du possible, de ne pas se faire de mal.

C'est déjà beaucoup.

A très vite, (j'avais écrit "à très vie"!), je vous embrasse.




Posté le 23 novembre 2015 dans "chez moi"


17 commentaires:

  1. Merci Marie-Paule, je n'ai pas non plus les mots. Les interrogations, oui, face à la violence présente au monde chaque jour proche ou plus lointaine et quelle est ma part là-dedans...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis dans le même cas, rien sur les évènements, non pas parce que ça ne me touche pas, bien au contraire, mais parce que ça me touche énormément et que mes idées s'embrouillent sur le sujet entre la compassion pour les victimes et leurs familles et ma colère envers les agresseurs. Je pense que je n'en dirais pas assez pour les uns et trop en faisant un amalgame pour les autres d'autant que je fais partie par mes deux enfants de ces nouvelles familles mixtes. Peut être aussi parce que mes petits enfants me comblent et que je ne veux blesser personne.
    Merci pour vos propos qui m'ont aidés à prendre conscience ...
    Babette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Babette de votre message.

      Les mots sont importants, mais nous sommes ce que nous faisons, et rien d'autre. Je suis sûre que ce que vous faites pour votre entourage vaut tous les mots du monde.

      Je vous embrasse,

      Marie-Paule

      Supprimer
  3. Que des mots justes ... et un sentiment partagé.

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement nous devons continuer à avancer...même si ce n'est pas simple ! Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Moi non plus je ne me suis pas exprimée à ce sujet, ni pour Charlie, ni cette fois ci. Quels mots peuvent exprimer ce qui est ressenti si profondément. Prendre du recul, contempler... Je ne peux et ne veux "faire contre", alors je choisis de "faire pour". L'essentiel est de trouver en quoi ce que je suis, ce que je fais amène une pierre, même ridiculement petite à cette aventure merveilleuse qu'est l'Humanité. Rien de transcendant, juste apporter ma part, ma toute petite part, aider à ce que quelques personnes se sentent mieux, découvrent leurs capacités, et puissent avancer en ayant conscience des valeurs qui les portent, accorder l'être et le paraître. Et ce que je trouve ici, rn'aide à continuer : Le beau renforce le beau qui est en soi. Je suis toujours aussi heureuse de venir faire mon petit tour ici, et mener cette petite conversation virtuelle avec vous.Belle journée. Amitié

    RépondreSupprimer
  6. Moi non lus, je n'ai rien dit, j'aurais eu du mal à exprimer ce que je ressens .... Juste essayer de restée positive.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Marie-Paule, je suis au bord de larmes; tout d'abord, je suis fière de parler, lire, écrire et comprendre votre jolie langue. Ensuite, je suis emue par votre capacité d'écrire d'une façon qui transmet une émotion si forte. Imaginez, nous sommes separées par la distance mais liées, grâce à l'écriture et l'amour. Merci.

    RépondreSupprimer
  8. Aimer, vivre, partager et profiter...
    haut et fort,
    plus que jamais!
    *une douce semaine, Marie-Paule*
    Cécile

    RépondreSupprimer
  9. Les choses simples de la Vie sont le meilleur des baumes... ce qui n'empêche pas les plaies....

    RépondreSupprimer
  10. je me suis déjà exprimée sur Facbook

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu Jacky, merci infiniment!!! Je n'ai pas toujours le temps de répondre immédiatement individuellement... Mais je suis extrêmement sensible à votre fidélité et à vos messages de soutien.

      Très amicalement,

      MP

      Supprimer
  11. Merci Marie Paule vos mots rejoignent mes pensées, vous avez su les dire simplement et sincèrement et c'est cela qui me touche.
    à bientôt
    Danielle

    RépondreSupprimer
  12. Etre solidaire de tous ceux qui souffrent mais continuer à avancer et vivre
    A très bientôt
    Bise

    RépondreSupprimer
  13. Je partage entièrement ton opinion... alors oui, continuons ! Belle journée Marie-Paule !

    RépondreSupprimer
  14. MERCI pour tous ces beaux conseils, qui, comme le choix, le thème, les lieux de ce que vous choisissez tombent juste. Très très jolies photos, je ne m'en lasse pas, Belle journée à vous,

    RépondreSupprimer
  15. Avancer et vivre....Oui avec l'Amour avec un grand A ...et le soutien de ses proches...La famille c'est un pilier sur lequel on peut s'appuyer mais auparavant il faut s'assurer que les fondations soient bien solides...J'ai heureusement cette chance d'être entourée par l'Amour des miens, j'essaye d'être présente au maximum pour tout le monde mais des fois "prendre le temps" pour eux n'est pas toujours facile lorsqu'on est soi même perturbée....Je vais pas me plaindre, je n'aime pas cela, j'ai un mari dont je suiS éperdument amoureuse, des enfants attachants et une grande fratrie...Mais "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" maman est partie trop tôt, elle me manque, elle nous manque....j'en ai perdu le fil...Je suis désolée ma chère Marie-Paule de m'être épanchée ainsi...Vous avez un doux sweet home.
    Mais j'aime ma maison, ma campagne, mes arbres, mon modeste havre de paix....
    Je vous embrasse Amicalement
    Nélinha

    RépondreSupprimer