L'attention qui compte

Noël approche, avec sa traque auxcadeaux. J'aime bien faire des cadeaux. Mais ce que je préfère c'est réfléchir aux cadeaux que je vais faire. Il y a les beaux cadeaux, en gros, ceux qui coûtent cher et se suffisent à eux-mêmes, et les autres. Et pour les autres j'aime bien partir de trois fois rien et passer du temps à les transformer, à les personnaliser, pour dépasser ce côté très mécanique de j'achète/je donne. Le temps c'est de l'argent, certes, mais c'est aussi de la tendresse, c'est montrer  à nos amis qu'on a pensé à eux et qu'on les aime. Voilà où j'en suis de mes bricolages-bonheur.

1°)
J'adore les éventails, et j'ai décidé que ma meilleure amie devrait les aimer aussi. Donc: j'ai acheté cet éventail chez KIMONOYA, (environ 30€), il y en a de vraiment très beaux. J'ai aussi fait l'acquisition d'un cadre-boite chez Leroy Merlin (j'ai oublié le prix, mais pas cher) et d'un passe-partout blanc. J'ai tapissé le fond d'un papier japonisant dans les teintes de l'éventail, posé le passe partout,  collé l'éventail,  et peint le cadre avec un "tester" de Dulux Valentine.
et voilà!!



2°)
Plutôt que d'offrir un livre de recettes, surtout si vous faites bien la cuisine -c'est préférable évidemment- pourquoi ne pas offrir plutôt un cahier de VOS propres recettes. Consignez vos recettes préférées, vos trucs, vos traditions familiales, faites des croquis, racontez des histoires. Ça aura un côté "transmission", petits secrets révélés, et dans cette époque en quête de racines et de "signifiant", la cuisine est "porteuse de sens", je l'ai lu.


 Enveloppez-le dans un torchon ancien, et vous pouvez même offrir certains ingrédients de votre recette préférée, (des épices, des tas de sucres différents, du sirop à la rose, que sais-je?), celle que vos amis adorent: moi, je le dis sans vanité, mes copains aiment bien MES financiers. Alors j'ai acheté de la poudre d'amandes de luxe (parce que ça change tout, la qualité des amandes), et de noisettes, (parce que ça corse le goût d'en mettre un peu) et je ferai même des financiers pour accompagner mon petit cahier.


Je trouve les meilleurs ingrédients à pâtisserie chez G. Detou. Il ne s'agit pas d'un jeu de mots, mais bien d'un monsieur  Detou (Gérard sûrement) qui a fondé cette maison, véritable caverne d'Ali baba pour les amateurs de pâtisserie. On y trouve des merveilles, et en plus, on vous y donne des tas de conseils.
 58 Rue Tiquetonne - 75002 Paris
01 42 36 54 67


3°)

 Pour celui là, j'ai hésité parce que ce n'est pas l'idée du siècle, mais mon critère étant "est-ce que j'aimerais qu'on me l'offre?", réponse, oui, j'aimerais bien, donc, je vous livre le concept: offrez des bouteilles d'eau. Je m'explique. Les bouteilles d'eau sont devenues somptueuses, des vraies carafes, quasiment des flacons précieux. Donc, une fois qu'elles sont vides, on les garde pour en faire des carafes, donc c'est comme si on offrait une carafe,sauf que ça coûte beaucoup moins cher. Les plus grands designers, -genre Philipe Starck- les imaginent, et dans ce domaine, si vous habitez Paris, allez voir le "bar à eau" de la Grande Épicerie, tellement chic et snob, n'empêche : tout est joli et on trouve des bouteilles venant du monde entier, du Danemark, d'Italie ou d'Angleterre, et j'ai envie de les avoir toutes, il y a même des bouteilles d'eau Armani à 5€, c'est dire la folie de tout ça.



J'ai beaucoup aimé celle-ci, "PRIMUS" (5,50€), avec sa ligne sobre genre design suédois (qui vient  de Hong Kong en fait) et son bouchon en bois. Il n'est d'ailleurs pas exclu que je la garde pour moi.


Et avec, offrez des verres de brocante à trois euros, ou les Duralex de notre enfance... 
et faites des jolis paquets.




Et pour vos paquets justement, pensez aux chutes de papier peint  et au "masking tape", c'est joli et facile d'emploi et ça donne plein d'idées.


Il y en a de toutes les couleurs au Bon Marché et au BHV (entre 3 et 4€).


ou sur majoliepapeterie.com

4°)
Chez Botanic, j'ai trouvé une guirlande lumineuse LED (14,99€),  et comme tous ceux qui aiment la déco, je ne résiste pas aux guirlandes lumineuses. J'ai bricolé une sorte de sac à lumière en kraft blanc que j'ai fermé avec une petite branche. Et comme je lui trouvait, là aussi un air japonisant, j'ai ajouté des petits idéogrammes découpés dans un livre trouvé dans une brocante  (dont je ne sais pas s'il est chinois, ou japonais,  les érudits me pardonneront, j'espère).


Ça fait office de paquet-cadeau, mais  on peut aussi le garder tel quel, comme une lampe parce que ça fait une jolie lumière.


voilà, c'est tout pour l'instant...


Et comme parfaite illustration de mon propos, et de mon goût pour l'esthétique japonaise, je voulais vous parler d'un endroit unique à Paris: cet endroit s'appelle MIWA.


Ce lieu fonctionne comme un club privé - japonais-  où l'on pratique l'Origata, la Cérémonie du cadeau: partant de l'idée universelle que ce qui compte n'est pas tant sa valeur intrinsèque  mais l'émotion qui passe à travers un cadeau, s'est développée au cours des siècles une manière extrêmement complexe et codifiée d'emballer les cadeaux, qui, en fonction du papier utilisé, du pliage, du type de noeuds, du nombre des cordelettes, a une signification très précise et traduit les mouvements du coeur de la personne qui offre.
Cet art ancestral a été codifié au 14ème siècle, son âge d'or se situant au 19 ème, mais depuis, reste l'apanage d'érudits.
L'Origata se pratique toujours avec du papier blanc fait à la main, et le cadeau est emballé dans une seule feuille, sans collage, sans ajout, ce qui parait incroyable lorsqu'on voit la complexité de certains pliages.



Pliage en éventail, utilisé en général pour offrir du thé, en signe de bon rétablissement.



Le nombre de cordelettes désigne la magnificence du cadeau (9 étant le maximum), pas forcément en terme de prix, mais par valeur que lui accorde celui qui l'offre .


Le rouge et le blanc -positif-est utilisé au japon pour les évènements heureux, le noir et le blanc -négatif-pour les évènements malheureux. Leur nombre peut-être impair -signe  positif-  ou impair - signe négatif pour les occasions plus dramatiques (deuils).


Manuscrit datant du 18ème sur l'art du pliage

Ce que l'on ressent en regardant ces pliages, en se faisant expliquer leurs sens par le jeune homme très érudit qui m'a initiée aux bases cet art complexe, c'est le sentiment que cet extrême raffinement, non seulement dans son aspect esthétique, mais dans la démarche spirituelle qui l'accompagne, fait qu'on ne pourra plus offrir un cadeau comme on le faisait "avant".

Enfin, c'est là que j'ai entendu parler pour la première fois de ce que les japonais appellent le HONMONO : littéralement "la Vraie Chose", le Honmono traduit  l'émotion que l'on ressent face à un objet ou une expérience liée au fait de se sentir en connexion avec toutes les personnes qui ont participé à leurs créations. C'est la sensation de faire partie d'une longue chaîne historique qui nous relie à des compétences ancestrales, transmises de générations en générations, jusqu'à une forme de perfection.

Je ne crois pas qu'il existe d'équivalent dans notre culture.


Miwa: 12 rue jacob- -75006 - Paris 
Tel: 01 46 33 00 33 -
et sur miwa.net pour connaître les conditions d'adhésion

Miwa possède également une galerie dans la cour du même bâtiment que le pavillon Miwa où sont  exposés les oeuvres d' artisans japonais exceptionnels ainsi que le travail de designers et d'architectes.
(nakaniwa.frhttp://www.nakaniwa.fr)

On est certes très loin de mes modestes cadeaux pleins de bonne volonté, j'ai préféré commencer par les petites choses pour ensuite parler des grandes.

Et puis j'aime bien penser que tout est lié.


 The End


Posté le 8 décembre dans "Noël"







15 commentaires:

  1. bravo pour toutes ces idées, quand aux paquets Japonais, ils sont tellement travaillés que je n'oserai même pas les ouvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si!! il faut les ouvrir, car on garde les emballages. Ils sont en soi des cadeaux.

      Merci de votre message.

      Supprimer
  2. Ce message en soi est déjà un cadeau pour le lecteur... Merci! Je serai plus attentive la prochaine fois que je passerai rue Jacob, je n'ai jamais remarqué ces trois cercles imbriqués...
    alice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces trois cercles ont cette particularité de n'être liés que par un seul. Si on en enlève un, les deux autres ne sont plus liés entre eux, regardez, c'est étonnant. C'est qu'il faut toujours une troisième personne, un médiateur, pour parvenir à l'harmonie. j'ai appris ça là-bas aussi.

      Merci beaucoup de votre message.

      mp

      Supprimer
  3. Merci pour l'idée de l'éventail encadré! Je viens justement d'acheter un éventail japonais qui a une forme particulière (arrondi avec un manche droit) et je ne savais pas du tout comment l'accrocher pour ne pas qu'il se sente esseulé tel quel sur le mur.
    Sauf que, pour le coup, il est pour moi :-)

    lolabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée! je garde beaucoup de choses pour moi aussi!!!

      Merci de votre message.

      Supprimer
  4. le triquetra existe dans beaucoup de cultures
    merci pour vos articles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, mais comme je l'expliquai à Alice (plus haut, je précise que je viens de l'apprendre), les trois anneaux ne sont liés que par un seul, et non pas tous entre eux. Je ne sais pas si c'est le cas à chaque fois.

      Merci pour votre message.

      Supprimer
  5. alors !!! par quoi commencer, ce billet est en soi un cadeaux pour les yeux, pour ton partage de très bonnes idées, des adresses à noter, ta conception des cadeaux et l'élégance de de les présenter
    et se dire que oui, on peut offrir sans se ruiner, faut 'il avoir l'imagination et le goût des belles choses
    un grand merci pour ce billet
    ps; je craque pour la bouteille d'eau entre autre***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de votre très gentil message.
      Et très bonne soirée.

      Supprimer
  6. Que d'idées lumineuses et si jolies ! Merci beaucoup pour vos idées de cadeaux et la petite note finale qui ne fait pas de mal à ma pauvre culture !! : ) Très belle soirée.i

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la mienne non plus!!!
      Merci pour vos gentils messages.

      Supprimer
  7. Tu fais des merveilles avec des idées très bonnes. J'en prends note. Bisous.

    RépondreSupprimer
  8. Je craque pour ces attentions si délicates et partage ton avis : le contenant compte autant que le contenu !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour la beauté des objets et la richesse du coeur.

    RépondreSupprimer